Le plan Action Cœur de ville

Les actualités

Les actions en cours à Cognac

Carte de France des 222 villes retenues pour Action Coeur de ville

Le plan national
Action Cœur de ville

222, c'est le nombre de villes retenues dans le cadre du plan national « Action cœur de ville », et annoncé par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires le 27 mars 2018, à Châtellerault (Vienne). Le CGET coordonne ce dispositif d’ampleur : la redynamisation des centres de ces villes va bénéficier de plus de cinq milliards d’euros, mobilisés sur cinq ans. Près du quart de la population française vit dans une ville moyenne. Habitat, commerce, création d’emplois, transports et mobilité, offre éducative, culturelle et sportive, qualité des sites d’enseignement, développement des usages des outils numériques: le plan « Action cœur de ville » vise à redonner de l’attractivité et du dynamisme aux centres de ces villes. Pour ce faire, le CGET s'attachera à garantir la transversalité du plan : il assurera l’implication de tous les acteurs nécessaires dans des projets intégrant toutes les dimensions de revitalisation des centres-villes (habitat, commerces, transports, etc.)

Batiment des salons de la cité à Cognac

Le plan
Action Cœur de ville
de Cognac

Le programme est mis en œuvre avec les collectivités territoriales en fédérant les partenaires, nationaux comme locaux : le maire, en lien avec le président de l’intercommunalité, pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune ; les partenaires régionaux et locaux, publics et privés, agiront concrètement dans les périmètres définis dans la convention, par des investissements nouveaux ou un renforcement de leurs interventions ; le préfet de département coordonne les services et mobilise les moyens de l’État pour le projet. Il assiste au comité de projet au sein de chaque commune et signe la convention pluriannuelle ; le préfet de région, les représentants régionaux des partenaires et le représentant du conseil régional forment le comité régional d’engagement ; le Commissariat général à l’égalité des territoires coordonne l’ensemble du dispositif. Il anime le comité technique national (ministères et partenaires) et le centre de ressources.